ActionAid France Peuples Solidaires agit pour les droits et contre la pauvreté dans le monde.

Haiti : une plainte contre le projet qui a privé 3 500 personnes de leur terre

Lundi, January 16, 2017 - 20:09

En 2011, près de 3 500 personnes ont perdu leurs moyens de subsistance et ont été forcées de quitter leur terre pour faire place au Parc Industriel de Caracol, dans le nord-est d’Haïti. Ce grand projet industriel a été financé par la Banque Interaméricaine de Développement (BID) et d’autres bailleurs internationaux, à travers un fond pour la reconstruction post tremblement de terre.

 Le 12 janvier 2017, septième anniversaire du tremblement de terre, ces 422 familles, regroupées au sein du Kolektif Peyizan Viktim Tè Chabè, ont déposé une plainte auprès de la BID pour exiger une compensation juste pour la perte de leur terre. Les produits cultivés sur cette terre, ainsi que l’élevage du bétail, constituaient la principale source de revenu de ces familles, depuis plusieurs générations pour certaines.

Marie Marthe Rocksaint est petite agricultrice et mère de deux enfants : "J’ai cultivé mes terres pendant vingt-deux ans, mais on m'a fait partir sans compensation. Par la suite, le gouvernement a envoyé des enquêteurs qui nous ont demandé toutes sortes de renseignements, mais qui ne nous ont jamais dit combien ils allaient nous indemniser. Il n'y a eu aucune négociation, on nous a dit d'accepter la compensation qu'ils allaient nous donner."

Nous pensions que le parc  serait une opportunité pour nous. Tout d'abord, ils nous ont promis la terre, puis le logement, puis tout ce que nous avons eu fut une petite indemnisation.

Bien qu'une indemnisation ait finalement été accordée à la plupart des familles, elle reste très largement insuffisante. La grande majorité des personnes déplacées se trouvent dans une situation socio-économique pire qu'avant leur déplacement et sont confrontées à une insécurité financière et alimentaire.

 ActionAid et ses partenaires soutient le Kolektif pour faire part de ses préoccupations à la BID et aux autres partie-prenantes du projet.

Les paysan.ne.s qui se sont organisé.e.s collectivement pour déposer plainte, soutenu.e.s par Accountability Counsel et ActionAid, réclament une compensation juste pour la perte de leur terre et demandent à la Banque de prendre en considération les problèmes sociaux et environnementaux liés au parc.

Voir la vidéo réalisée par nos collègues d'ActionAid USA qui montre la réalité sur le terrain, y compris le déplacement des agriculteurs haïtiens et les mauvaises conditions d'emploi dans le parc.