ActionAid France Peuples Solidaires agit pour les droits et contre la pauvreté dans le monde.

Reconnaitre le travail de care des femmes au Pakistan : la lutte des Lady Health Workers pour leurs droits et dignité

Mercredi, March 8, 2017 - 09:54

A l'occasion du 8 mars, ActionAid France - Peuples Solidaires publie une étude sur la lutte des Lady Health Workers (travailleuses de la santé) au Pakistan. Lancé en 1994, le programme des Lady Health Workers est considéré comme l’un des projets communautaires de santé primaire les plus ambitieux et les plus fructueux à l’échelle mondiale. Les institutions mondiales de santé ont reconnu le rôle joué par ce programme dans l’amélioration des indicateurs du Pakistan relatifs à la santé maternelle et infantile. Pour autant, ces travailleuses font face à de nombreuses violations de leurs droits au travail et doivent sans cesse se mobiliser pour faire respecter leurs droits. 

À l’heure actuelle, plus de 130 000 Lady Health Workers (LHW, travailleuses de la santé) couvrent les besoins sanitaires fondamentaux de 60 à 70 % de la population pakistanaise résidant dans les zones rurales ou urbaines pauvres. Sans une lutte collective pour leurs droits, les Lady Health Workers auraient continué à subir en silence les injustices qui leur étaient faites : des salaires bas, l’absence d’avantages sociaux et un emploi précaire.

Comment tout a commencé

C’est la mort en couches d’une travailleuse de la santé qui a poussé Bushra Arain, elle-même Lady Health Supervisor (LHS, cadre de santé), à se rebeller contre ce paradoxe : le personnel de santé lui-même était privé de l’accès aux structures de santé et à des conditions de travail décentes. Avec l’aide d’autres cadres, elle a mobilisé les LHW pour fonder, en décembre 2008, un syndicat nommé All Pakistan Lady Health Workers’ Welfare Association (Association pour le bien-être de toutes les travailleuses de la santé au Pakistan). Dès le début de l’année 2009, chaque district avait été doté d’une baji (grande soeur), une militante dynamique chargée de préparer la lutte. Le syndicat a eu recours à des interventions juridiques ainsi qu’à des manifestations pour revendiquer les droits légitimes des travailleuses qu’il représentait. Il s’agissait là d’un phénomène unique : au Pakistan, jamais auparavant des travailleuses d’un quelconque secteur n’avaient exercé leur droit à la « négociation collective », encore moins dans le champ de l’économie peu rémunérée du care, liée aux soins.

Ce que révèle l'étude 

L'étude de cas, réalisée à la demande d'ActionAid France par le Pakistan Institute of Labour Education and Research (PILER), documente la lutte des travailleuses de la santé à analyse les contraintes auxquelles elles ont été confrontées en tant que travailleuses rassemblées dans un programme de santé publique et en tant que dispensatrices de soins. Par son analyse des stratégies mises en oeuvre et des résultats obtenus pendant ces huit années de combat, elle sera une ressource pour ces travailleuses et leurs mobilisations futures.

Découvrir l'étude