ActionAid France Peuples Solidaires agit pour les droits et contre la pauvreté dans le monde.

Ouvrières du jouet : Mattel confrontée à ses manquements

Jeudi, January 5, 2017 - 12:51

Fin 2016, plus de 18 000 personnes ont signé la pétition adressée aux entreprises multinationales du jouet par Solidar Suisse et ActionAid France - Peuples Solidaires sur la base d'une enquête du China Labor Watch. Les signatures ont été remises au siège européen de la multinationale Mattel, à Amsterdam, et la mobilisation a contraint l'entreprise à ouvrir le dialogue. 

Aidez-nous à atteindre 20 000 signatures : signez la pétition ici pour mettre un terme aux violences et à l’exploitation des travailleuses des usines chinoises qui produisent les jouets !

Notre pétition, la publication du rapport d'enquête du China Labor Watch (voir nos publications) et l'écho médiatique de ces actions (cf. notre revue de presse) ont poussé Mattel a accepté d'engager un dialogue au sujet des conditions de travail dans les usines du secteur du jouet.

Mattel, le leader qui ne joue pas le jeu  

Mattel avait été la première entreprise du jouet à adopter, en 1997, un code de conduite pour sa chaine d’approvisionnement (Mattel’s Responsible Supply Chain Standards) et à établir un programme de responsabilité sociale.

Mais selon les rapports d’enquête de notre partenaire China Labor Watch, ces engagements relèvent davantage de la communication et n’ont pas permis de mettre fin aux mauvaises conditions de travail dans les usines.

Des contrôles qui n'en sont pas...

En réponse à nos dernières actions, Mattel a fait contrôler les usines mises en cause en lien avec ICTI Care, une organisation liée à la Fédération internationale des industries du jouet (ICTI)

Or, si ICTI Care se présente comme une organisation indépendante, ce sont surtout des représentants de l’industrie du jouet qui siègent dans son conseil d’administration et les ONG et organisations qui enquêtent sur le terrain n'ont eu de cesse de constater et dénoncer des irrégularités. D'ailleurs, selon Solidar Suisse, la collaboration que Mattel a mise en place en 2009 avec ICTI Care a conduit à une détérioration de la situation. 

Le compte n'y est pas

Certes, des initiatives intéressantes voient le jour en lien avec l'ICTI Care, comme des projets pilotes en faveur des ouvrières et ouvriers ayant des enfants, ou encore une table ronde pour faciliter les échanges entre les marques, les détaillants et les producteurs. Mais le compte n'y est pas.

Sans surprise, l'enquête de cet organisme affilié aux industriels a donc contesté les conclusions des enquêtes indépendantes de notre partenaire...

Aidez-nous à maintenir la pression

Etant donné les réponses insuffisantes de Mattel, nous maintenons notre pétition pour le respect des droits des femmes qui travaillent dans les usines de jouet.

Nous avons rappelé nos demandes à Mattel dans un courrier adressé à la vice-présidente "Citoyenneté mondiale" de l'entreprise dans lequel nous soulignons que "Les informations publiées par ActionAid France s’appuient [donc] sur des faits établis dans le cadre d’une enquête réalisée par notre partenaire avec sérieux et précaution. Nous souhaitons dès lors maintenir notre pétition jusqu’à ce que les revendications d’améliorations des conditions de travail mentionnées soient satisfaites." 

Nous demandons notamment à Mattel de bien vouloir nous fournir des données permettant d’attester du respect des droits des femmes dans les usines fabriquant ses jouets. Par exemple, nous souhaiterions connaître le nombre de congés maternité accordés dans ces usines, le ratio hommes-femmes parmi les fonctions cadres, ou encore le nombre de congés accordés pour des motifs de menstruation.

La seule chose qui puisse faire bouger rapidement les multinationales du jouet est la pression de l’opinion publique et des consommateurs.trices.

Ce que Mattel va entreprendre concrètement dans ses usines reste incertain. Solidar Suisse va évaluer de manière critique ses activités, afin, dans le meilleur des cas, de documenter les améliorations en matière de conditions de travail. 

-----------------------

En savoir plus :

Nos mobilisations auprès des multinationales du jouet implantées en Chine s'inscrivent dans la durée : voir les archives de notre campagne "C'est pas du jeu !" pour des conditions de travail décentes dans l'industrie du Jouet

 

 

File 36546